Quatre Vingt Deux

Un projet à nous soumettre ?







L’intérêt du digital en finance

19 juillet 2018

Pendant longtemps, la finance et le digital ont été perçus comme des secteurs que tout opposait : styles de management, degrés de réglementation, codes vestimentaires… Bref, pas facile de se mettre au diapason. Au cours de ces dernières années cependant, leur relation s’est peu à peu améliorée, grâce aux efforts déployés par vous, acteurs de la finance. Alors comment intégrer le digital à un secteur plus ancien et plus codifié ?

4 pistes pour introduire concrètement le digital aux structures de la finance

Quand on dit « digital », vous entendez « Facebook » ? Eh bien pas vraiment, Internet n’est pas qu’une histoire de réseaux sociaux pour les jeunes générations. D’ailleurs, il serait plus judicieux de parler de stratégie digitale, une notion englobant de nombreux axes d’intervention.

1/ L’amélioration du site web de votre entreprise

Comme dans la mode, les tendances de consommation des internautes évoluent à vitesse grand V. Et comme dans la mode, il faut s’adapter rapidement pour ne pas se faire dépasser par ses concurrents.

L’un des moyens d’y parvenir est de repenser régulièrement son site, pour le mettre à jour au cours d’une refonte — tant au niveau des informations qui s’y trouvent qu’au niveau de la technique. Le repenser, c’est-à-dire revoir l’apparence, l’ergonomie, la structure et les fonctionnalités du site pour les moderniser et les faire coïncider avec les normes en vigueur. 

En effet, tous ces éléments permettent d’améliorer son référencement (à savoir la place à laquelle le site apparaîtra au cours d’une recherche de mots-clés initiée par un internaute). Indispensable aujourd’hui, surtout quand on sait que 75% des internautes ne dépassent pas la première page de résultats Google une fois leur recherche effectuée.

2/ Le développement d’une application

Les grands avantages des applications mobile : elles sont simples à utiliser, ne sont pas intrusives et se consultent uniquement lorsqu’on en a besoin.

Une application cible votre clientèle par définition : les utilisateurs qui la téléchargent sont forcément déjà clients ou intéressés par vos services. C’est un point de contact privilégié entre vous et vos clients. Et surtout, une application mobile capte l’attention et peut concrétiser un achat, une souscription ou une transaction financière.

3/ La création de contenus autour de votre expertise

Sur le web, les contenus peuvent revêtir un bon nombre de formats : du classique article de blog à la très plébiscitée vidéo, en passant par les efficaces newsletters et infographies… Tous ces contenus servent à relayer le point de vue de votre entreprise sur des sujets précis, tout en communiquant auprès de vos clients et partenaires.

Ils permettent ainsi de mettre en avant votre expertise : vision sur les prévisions de marché, analyses macroéconomiques, analyses techniques, etc. Il est en plus possible d’ajouter des liens vers votre site, vos produits et services. Vous pourrez ainsi gagner en visibilité : par exemple, avoir un blog permet d’augmenter de 55% votre nombre de visiteurs, selon une étude menée par l’agence de marketing HubSpot.

4/ La présence sur les réseaux sociaux

Quand ils sont bien maîtrisés par des professionnels de la communication digitale, les réseaux sociaux d’une entreprise permettent à cette dernière de se faire connaître, de fidéliser ses clients et d’augmenter son recrutement de prospects.

Et on ne le sait pas forcément, mais ils regorgent de fonctionnalités primordiales pour les professionnels :

  • Possibilité de diffuser des publicités auprès d’une cible définie selon des critères pointus pour obtenir de bons résultats à moindre coût.
  • Outils d’analyse pour suivre de près l’impact de l’animation des réseaux sociaux sur la réputation de votre entreprise et mesurer le ROI.
  • Facebook a par exemple créé Workplace, un réseau social professionnel à privilégier pour la stratégie digitale de communication interne
  • LinkedIn dispose de solutions de recrutement et de prospection très puissantes, surtout auprès des CSP+.

Le digital est donc devenu le support de bon nombre d’offres commerciales. Chez Quatre Vingt Deux, nous le sentons bien au vu des projets que nous avons mené.

Case studies Quatre Vingt Deux : des projets révélateurs au service de la finance et du digital

Le conseiller en gestion de patrimoine Solon Entrepreneur nous a chargé de la création de son site vitrine. Son objectif numéro 1 : se distinguer de ses concurrents par le digital. Un défi de taille qui incluait l’accompagnement du client au travers de recommandations stratégiques, techniques et éditoriales. Son expertise devait être mise en valeur que ce soit par son identité visuelle ou par du contenu web de qualité.

M For Money, spécialiste de la gestion d’épargne, nous a confié la refonte de son site. Avec l’ultra concurrence de ce marché, le client a souhaité moderniser sa charte graphique pour créer un univers fort et propre à sa marque. L’ergonomie du site était aussi un point important à respecter pour assurer la conversion des visiteurs en clients.

Nous avons également géré la refonte du site Spirica. Cette compagnie d’assurance du groupe Crédit Agricole souhaitait regrouper les informations adressées à ses clients partenaires et commerciaux en un seul et même site. L’accent a donc été mis sur l’expérience utilisateur. Dans ce projet, le digital apparaît comme un outil facilitateur de gestion.

Enfin, la banque en ligne de BNP Paribas – Hello Bank, nous a chargé de la refonte de l’espace “suivi de dossier” de son site de transactions bancaires en ligne. Cet espace représente un enjeu majeur pour la compagnie qui se doit d’offrir une expérience utilisateur claire et intuitive.

De plus en plus d’acteurs financiers s’investissent donc dans la digitalisation de leurs activités. Quelle que soit la forme choisie, le bénéfice de l’association de ces deux domaines est irréfutable. De même, les fintechs en sont l’exemple parfait par nature.

Les fintechs, un modèle à suivre en finance & digital ?

Les fintechs sont des startups innovantes qui utilisent la technologie et le digital pour moderniser et améliorer les services financiers et bancaires actuels. Fin 2017, on en comptait 285 en France. Les investissements y sont importants : de 19 millions à 167 millions entre 2014 et 2015, soit une croissance impressionnante de 750%.

Elles proposent de nombreux services financiers nouvelle génération :

  • solutions de financement alternatif
  • nouveaux systèmes et technologies de paiements
  • services de gestion des capitaux
  • banques 100% mobiles (néobanques)
  • assurtechs (entreprises utilisant les nouvelles technologies pour proposer des services d’assurance)

Ces nouveaux acteurs bouleversent le secteur. En 2016, 8% des Français avaient déjà choisi une banque en ligne au détriment d’une banque traditionnelle. La  fréquentation de ces dernières a d’ailleurs été divisée par trois en l’espace de 8 ans (de 2008 à 2016). Et d’ici 2021, 25% des banques physiques devraient disparaître.

C’est bien beau tout ça, mais la transformation digitale de la finance est un chantier colossal. Les tailles des entreprises et les réglementations en vigueur n’offrent pas beaucoup de flexibilité, contrairement aux fintechs. Alors que faire ? Rassurez-vous, vous pouvez réagir face à ces concurrents d’un nouveau genre, grâce à la collaboration.

La plupart des acteurs financiers l’ont bien compris. C’est ainsi que l’on observe de plus en plus de partenariats ou de rachats de ces jeunes pousses par les grands groupes. Une formule gagnant-gagnant permettant aux entreprises d’intégrer de nouvelles compétences et technologies à leurs activités,  tout en offrant aux startups des conditions idéales pour favoriser leur croissance. On peut citer les exemples de BNP Paribas rachetant Compte-Nickel ou BBVA ayant racheté Holvi pour diversifier leurs offres bancaires en ligne.

La finance a entamé depuis longtemps sa transformation digitale mais beaucoup reste à faire. Et ce n’est pas toujours évident de savoir par où commencer ! Si vous avez des doutes ou que vous ne savez pas comment mettre votre projet en route, une solution est de vous adresser à une agence spécialisée dans le digital comme Quatre Vingt Deux. Nous vous aiderons à élaborer votre stratégie et votre plan d’action pour mener à bien votre projet.

 

Parlez-nous des difficultés que vous rencontrez, nous serons ravis de vous aider à les surmonter ! 😉 Pour nous contacter, c’est au 01 85 08 17 80 ou sur hello@quatre-vingt-deux.fr.